Le Comité de Bienfaisance et de Secours aux Palestiniens

CBSP

Le Comité de Bienfaisance et de Secours aux Palestiniens a vu le jour en 1990 pour oeuvrer en Palestine et dont les bureaux sont situés à Paris, Lille, Lyon, Marseille, Mulhouse ainsi que Nantes.
Leur but est de se consacrer à « atténuer la pauvreté des Palestiniens les plus démunis grâce à des opérations d’assistance d’urgence, des actions permanentes et des programmes de développement économique et social durable ».
C’est en soutenant la population palestinienne que le CBSP œuvre de façon constante à travers de divers projets tels que : Un toit digne pour tous, L’eau c’est la vie et Plantons des Oliviers.
Avec le projet « Un toit digne pour tous », le CBSP a pour objectif de sauver des familles de la précarité en percevant dans l’idéal 1 000 000 €.
Pour ce qui est du second projet « L’eau c’est la vie », le CBSP affirme vouloir créer, depuis le début de sa création, une station de dessalement pour Gaza. Effectivement, selon le rapport des Nations Unies, 90% de l’eau de l’aquifère n’est potable que si elle est traitée. Pour ce faire, le Comité sait qu’il aura besoin d’un peu plus de 100 000 €afin de mener à terme le creusement d’un puits, d’une station de dessalement, d’une acquisition d’un camion-citerne et des réservoirs d’une capacité de 250 litres afin de les distribuer aux familles bénéficiaires.
Enfin, le projet « Plantons des Oliviers » représente pour le Comité un geste de solidarité qui ne doit pas être mis à l’écart, en soutenant les agriculteurs palestiniens et en leur venant en aide.
Ce projet s’appuie entre autre sur la plantation d’arbres fruitiers, qui pour l’essentiel sont des oliviers. Le coût s’élève à 76 000 €, nous informe le CBSP.

Malgré toutes ces bonnes actions, l’image héroïque que le CBSP s’était attribuée semble se ternir depuis quelques années maintenant.
Effectivement, le Comité s’est vu accusé de différentes liaisons avec des entités terroristes.
Plus particulièrement, le CBSP fait partie de la Coalition pour la charité de Youssef Oaradhawi qui a pour but de soutenir les familles de martyres.
Ensuite, le Comité fait partie des organisations terroristes aux Etats-Unis et au Canada depuis 2003 du fait que son président, Mahmood Zouheir a aussi servi en tant que directeur de l’IESH, avec Abdallah Ben Mansour, affilié aux Frères musulmans. Puis, Mouloud Bouzidi, directeur du CBSP, a, il y a quelque temps, publié sur sa page Facebook un discours prononcé par Hassan al-Banna, fondateur des Frères musulmans.
Cependant, l’organisation ne figure pas sur la liste noire de la France, ainsi le CBSP peut fonctionner librement.
Enfin, le Crédit Lyonnais a fait savoir qu’il n’avait plus de compte du CBSP depuis 2003, par peur semble-t-il d’être perçu comme complice d’un versement récurrent de sommes assez importantes à des organisations terroristes, si les accusations se confirmaient.