Tag Archives: imam

La radicalisation, même chez les “modérés”
mosquee de Lagny
Amélie V.

 

Lagny-sur-Marne, commune française située dans le département de Seine-et-Marne en région Île-de-France.
Deux coups en plein cœur de cette commune qui apparaissait apriori sans histoire.

La première concernait l’imam de la Mosquée de Lagny-sur-Marne, Mohamed Hammaoui qui, a 34 ans n’a rien trouvé de mieux que motiver ses jeunes fidèles à entrer dans la guerre en Syrie.
D’ailleurs, ses paroles radicales pour certains, divines pour d’autres, ont poussé plus de 10 jeunes à aller combattre pour leur Dieu.

 

Un arrêté ministériel a donc vu le jour le 28 avril 2015 considérant que Monsieur Mohamed Hammaoui qui, « en sa qualité de président de l’association Le Retour aux sources musulmanes, a dirigé la mosquée de Lagny-sur-Marne jusqu’en décembre 2014 ; que, dans le cadre de ses prêches et de ses cours de religion, il a propagé une idéologie radicale, hostile aux chiites et ouvertement favorable au djihad armé ; qu’il diffuse également ces thèses radicales, via internet, sur les réseaux sociaux » etc, etc…

 

Quelques mois, et chose qui n’arrange pas son cas non plus, il quitte avec sa femme et son enfant, la France, en décembre 2014, pour aller en Egypte.
Le temps passe alors, on remplace le méchant radical Imam par Mohamed Ramdan, qui a su, semble-t-il apaiser les relations entre sa communauté et le maire de Lagny-sur-Marne, prenant exemple sur le comportement de ses amis, membres de l’UOIF, qui ont tout compris, mais qualifié cependant par Michaël Prazan d’avatar occidental des Frères Musulmans.

 

Mais le silence est de court repos.
Ce mercredi, vingt-deux individus en lien avec cette mosquée de Seine-et-Marne sont sous le coup d’une interdiction de quitter le territoire.
La mosquée qui a effectivement été perquisitionnée un an après le départ de l’ancien imam, prêcheur de celle-ci, n’a pas pu aider les policiers, étant donné qu’ils n’ont rien trouvé de signifiant.
En revanche, d’autres perquisitions ont été menées chez les personnes qui animaient cette mosquée et là : découverte d’une école coranique clandestine, un dique dur dissimulé, des documents sur le djihad et une assurance-vie souscrite en 2012. Puis, les forces de l’ordre ont aussi trouvé un revolver 9mm au domicile de l’un des dirigeants de la mosquée. Sans oublier 10 ordinateurs chez le président d’une «association culturelles » non déclarée à la mairie.

 

La mosquée restera donc fermée jusqu’à la fin de l’état d’urgence, au moins.
Une question nous vient alors à l’esprit : pourquoi, si Mohamed Ramdane a assuré que « Dans notre nouvelle équipe et nos nouveaux locaux, aucun discours de haine ou contraires aux valeurs de la République n’est proféré. » et que « Nous avons un prêche prononcé chaque vendredi par Abderrahmane, un imam converti. », y-a-t-il eu la découverte d’une école coranique clandestine ?

 

Si clandestinité il y a, l’absence d’enregistrement des cours et des prêches il y a aussi et nous ne connaîtrons jamais le contenu des discours proférés aux jeunes musulmans de cette communauté..