Tag Archives: Manuel Valls

Lille: le grand rassemblement des Frères musulmans fait polémique
ramf

Dans les rangs de l’Assemblée, les doutes sur l’Union des Organisations Islamiques de France font leur chemin, et gonflent…
Le président de Debout la France et ancien candidat aux présidentielles, Nicolas Dupont-Aignan, a demandé lundi l’annulation du congrès de l’UOIF.
« Parmi les invités, certains prônent des convictions en total désaccord avec les valeurs de la République », a-t-il déclaré, selon BFM TV lundi.
La 9e rencontre annuelle des musulmans du Nord (RAMN) est prévue dimanche 7 février, à Lille.

Organisée par la branche française des Frères musulmans, l’UOIF, le rassemblement est à Lille ce qu’est le RAMF (Rassemblement annuel des musulmans de France) au Bourget (Seine-Saint Denis)

Chaque année, à Lille en hiver, puis au Bourget au printemps, l’Union – dont la prétendue intégrité est bousculée depuis novembre 2015 – organise une grande foire, assortie de stands d’habits islamiques, de produits orientaux, de livres confessionnels, mais surtout, d’un panel de conférence donnant la parole à un vaste choix d’invités, dont certains considérés comme islamistes.

C’est sur ce point que le RAMN gêne. Affichant en apparence une atmosphère joyeuse de rassemblement communautaire, laïque et bon enfant, le RAMN et le RAMF sont depuis quelques temps dans l’œil du cyclone des autorités françaises pour leurs prêches pas si « bon enfant ».
Outre une surveillance préalable de plus en plus stricte de l’évènement, des personnalités ont pointé du doigt « l’invitation d’orateurs ‘prêchant la haine’ ».

« Quelques semaines seulement après les attentats de Paris, laisser de dangereux prédicateurs s’adresser de cette façon à des jeunes Français en quête de sens et d’identité est une véritable menace pour la sécurité de notre pays », a déclaré Dupont-Aignan.

« Soit l’UOIF déprogramme ses intervenants qui prêchent la haine, soit la République devra prendre ses responsabilités et interdire cette manifestation », poursuit-il, en en appelant au ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve.

Faisant référence notamment aux propos du théologien islamique syrien Mohamad Ratib Al-Nabulsi, invité du congrès et qui prône la peine de mort pour les homosexuels. Nabulsi a par ailleurs levé un tollé après avoir écrit qu’il fallait « tuer l’apostat ». Laisser faire un tel évènement fait preuve d’une déconsidération vis-à-vis « des Français musulmans qui pratiquent leur foi dans le respect de nos lois », ajoute DA dans son communiqué.
De son côté, sur iTélé, Jérôme Guedj, un ancien député, membre du PS a renchéri « Je ne peux pas supporter, même si c’est une manifestation probablement organisée de manière privée, qu’on laisse s’exprimer des orateurs qui portent dans leurs paroles la négation même du pacte républicain ».

Enfin, dans une lettre au Premier ministre Manuel Valls, la secrétaire nationale du PRG Laurence Marchand-Taillade s’est insurgée contre la présence de « prédicateurs, dont le seul objectif est de déstabiliser notre République », a-t-elle accusé.
Le président de l’UOIF, et organisateur de l’évènement s’est défendu de ces accusations et a affirmé que les organisateurs sont vigilants et s’apprêtent à une censure potentielle.

Le rassemblement accueillera notamment Tariq Ramadan et Nabil Ennasri, deux prédicateurs très controversés, l’un pour ses dérives intégristes, l’autre pour ses liens avec le Qatar, ainsi que le Marocain Abouzaïd Al-Mokri et le Saoudien Abdallah Salah Sanaan, prédicateurs islamistes de notoriété.

L’UOIF, qui rassemble plus de 250 associations et 90 mosquées sous son aile, n’en est pas à son premier scandale. Suivant la ligne de pensée et d’action de la Confrérie internationale, née en Egypte, ses écarts extrémistes sont régulièrement épinglés dans la presse.